mardi, 28. mars 2017

Le CapWatcher III d’INTRAVIS: Bouchons sans défauts avec une utilisation spatiale minimale

Grâce aux innovations actuelles, le CapWatcher III reste parmi les systèmes d’inspections visuelles pour des bouchons les plus demandés

CapWatcher d’INTRAVIS se trouve déjà dans sa troisième génération. Avec six caméras, le système est capable d’inspecter 252.000 bouchons par heure grâce aux nouveaux composants mécaniques avancés. En plus, la séparation spéciale des objets avec une détection des microtrous intégrée en combinaison avec un convoyeur à double courroie, donne la possibilité de mettre en relation la détection des microtrous avec la cavité.

Deux nouvelles options disponibles amènent le système à un niveau encore plus élevé.

Premièrement, une inspection d’impression qui donne la possibilité d’inspecter des impressions et des gravures sans oublier d’inspecter des défauts standards. Mêmes des rayures de couleur les plus petites, apparaissant après un changement de couleur,  sont détectées par ce nouveau module d’inspection. Cela permet de rassembler des informations additionnelles, surtout pour des bouchons imprimés.

Deuxièmement, le CapWatcher peut être équipé avec le nouveau  circuit de flux d’air circulant avec distributeur. Cet équipement permet de positionner le distributeur de manière moins encombrante et réduit la longueur d’un demi-mètre. En outre, les bouchons contrôlés peuvent être transportés sur différentes hauteurs grâce au flux d’air.

Le CapWatcher peut être utilisé en ligne et même  hors ligne pour une inspection de certains lots en combinaison avec un bunker, une trieuse et un remplisseur d’octabin.

Le CapWatcher III avec le nouveau module pour l’inspection de l’impression et de la gravure inspecte également l’extérieur du bouchon pour des défauts traditionnels- la vitesse reste toujours élevée.

Le CapWatcher III avec le nouveau module pour l’inspection de l’impression et de la gravure inspecte également l’extérieur du bouchon pour des défauts traditionnels- la vitesse reste toujours élevée. © INTRAVIS